Quel que soit la destination de la production, l’installation doit être connectée au réseau pour fonctionner.Avant sa réalisation, il est nécessaire de la déclarer auprès du gestionnaire du réseau (en général ERDF) et opter pour une des 3 configurations possibles :

La vente totale de la production

Elle permet de bénéficier du tarif d’achat sur l’intégralité de la production de la centrale photovoltaïque : vous vendez tout ce que vous produisez. Le coût du raccordement dans cette configuration est sensiblement plus élevé. L’encombrement est par ailleurs plus grand, le gestionnaire réseau devant installer 2 compteurs supplémentaires.compteurs-electriques-installation-solaire

La vente du surplus de production

La vente du surplus permet de vendre seulement l’électricité produite qui n’est pas directement consommée sur place. Dans ce cas, le coût de raccordement est réduit grâce à une connexion plus simple nécessitant seulement un compteur supplémentaire.

L’autoconsommation

Dans cette configuration, il n’y a pas de frais de raccordement puisqu’il n’y a pas de nouveaux compteurs installés. L’électricité solaire produite est consommée sur place. Le surplus, lorsqu’il y en a, est injecté sur le réseau sans rémunération. Suivant les configurations et les profils de consommations du site, une solution peut être bien plus pertinente qu’une autre à priori plus intéressante à première vue. En analysant tous les paramètres, nous vous aiderons à faire le bon choix !

Consommation locale d’électricité solaire !

Utiliser sa propre production d’électricité solaire, c’est ce qu’il se passe quelle que soit votre mode de raccordement ! En effet, le kilowattheure solaire est consommé au plus près de son lieu de production, donc d’abord chez vous … L’autoconsommation, c’est donc finalement systématique !

L'AUTOCONSOMMATION

 

DECOUVRIR NOS OFFRES